« La vie humaine n’était plus rien à l’époque »

Le temps semble s’être figé à Olyka ; une calèche passe sur la route pavée, des corbeaux s’envolent, nous sommes immergés dans la mémoire de Petro. Âgé de 10 ans à l’époque, il a tout vu : l’arrivée des allemands, la formation du ghetto, de la police juive, la faim, jusqu’à la fusillade. La première image qu’il nous partage est celle d’un enfant juif, à bout de force et tentant de fuir, abattu d’une balle dans la tête sous ses yeux. De ses pas énergiques, il nous guide dans le village. À travers ses mots, deux images se superposent : celle du passé où l’on devine la vitalité de la communauté juive d’alors, et celle du présent, sans trace de cette dernière. Les seules marques visibles se résument à deux monuments mémoriaux à l’extérieur du village, près d’un ancien champ de tir soviétique transformé en un lieu de mise à mort en juillet 1942. Cachés à la vue de tous reposent les corps de plus de 4 000 juifs. «  On marche sur un cimetière », déclare ainsi Petro. S’il tient à partager ces souvenirs, c’est pour que plus jamais cela ne se reproduise.

C’est dans le même état d’esprit que l’après-midi nous rencontrons Sergueï, qui, à l’aide de photos d’archives et de ses connaissances de la ville, nous fait revivre la destruction de la dynamique communauté juive de Lutsk. Les mécanismes sont globalement les mêmes qu’à Olyka, à une plus grande échelle. À l’extérieur de la ville, dans trois fosses de 200 mètres de longueur, plus de 25 000 corps sont entassés près d’une usine de sucre, à seulement 30 centimètres de la surface.

Nous avons eu l’opportunité de rencontrer l’une des trois communautés juives actuelles de la ville, dont Sergueï est le représentant. Accueillis avec beaucoup de chaleur, nous avons échangé avec des jeunes qui sont les garants de la mémoire et de la pérennité de leur culture et qui, faisant le lien entre le passé et le présent, s’investissent dès leur plus jeune âge à apprendre et partager leurs traditions et leur histoire au reste de la population peu informée.

Related Post